Mis à jour le 07/10/08
Le Modèle Club de Château-Thierry
FRÉQUENCES EN 2,4 Ghz

La bande est autorisée avec une limitation de la puissance à 10mW du 2454 au 2483.5 et 100mW pour le reste de la bande. Cette limitation n'est valable qu'en extérieur (absurde, mais c'est ainsi). Seuls les matériels vendus en France disposent de la fonction "limitation". L'utilisation Européenne du 2.4Ghz est en cours de discution, et cela va dans le bon sens pour les modélistes.
Il faut savoir que cette bande est également utilisée par les systèmes WiFi, portables, etc.

Les différentes marques qui proposent du matériel dans cette bande utilisent une méthode de transmission qui leur est propre et donc incompatible entre elles. D'où impossibilité d'utiliser un récepteur Graupner avec un emetteur Futaba par exemple. Le principe de fonctionnement de chaque marque est expliqué ici :http://laic.u-clermont1.fr/~kauffmann/Modelisme/2_4GHz.htm 

Très important :
A ce jour quelques retours d'utilisations mettent en évidence un problème sur le matériel IFS vendu par Graupner.
Un certain nombre de pilotes ont eu des problème de coupure de liaison, avec casse pour l'un d'entre eux, et de nombreux retours en SAV. Je tenterais de vous tenir informé de l'évolution. 

En tous cas, cette technologie apparait clairement comme étant celle du proche avenir.

La mise en oeuvre de la technologie 2.4 GHz ne se fait pas sans quelques précautions.
Les retours d'expériences intéressant, parfois malheureux, nous permettent d'éviter des catastrophes. Suite à quelques crashs, dialogues et analyses sur les divers forums dédiés à l'aéromodélisme (US inclus), nous apprenons que les récepteurs en 2.4Ghz sont extrèmements sensibles à la chaleur et au chutes de tension. (quelle que soit la marque)

La limite de fonctionnement du récepteur est de l'ordre de 50/60°C, ce qui est peu.
Selon les marques et les sensibilités en fonction des séries (pour une même référence).
Certe, nous évoluons sous des climats tempérés, mais l'exposition d'un modèle au soleil élève considérablement la température à l'intérieur du fuselage. Et les 50° ont déjà été atteinds (et mesurés...) sous nos latitudes.
Pots ou réso intégré, variateur moteur, Accu. ..., tout cela ajouté à un récepteur dont le contrôleur interne ajoute ses propres calories, fait que le risque existe et a déjà causé des pertes. Egalement, une attention particulière est à apporter à l'alimentation du récepteur. Les accus de type Nimh (ou autres) ont également une plage de fonctionnement proche de celle des récepteurs (50/60°).
Sans pour autant ne plus fonctionner, les chutes de tension sont plus grandes. Et lors d'un fort appel de courant (figure déclanchée, forte ressource, ...) la tension peu chuter en dessous du seuil de tolérance du récepteur et causer ainsi la perte de contrôle. Attention donc. Comme toute nouvelle technologie, des précaution sont à prendre...

 



Activités du club :
    •  Vol au terrain
    •  Vol à la pente
    •  Vol indoor
    •  Vol de nuit
    •  Vol sur simulateur
    •  Cours de pilotage

Vie du club :
    •  Manifestations 2017
    •  Nos rencontres
    •  Un Nieuport pour Quentin
    •  Photos
    •  Forum
    •  Discution Pente (yahoo)
    •  A vendre

Le club :
    •  Accès au terrain
    •  Trombinoscope
    •  Liste des membres
    •  Histoire du club
    •  Règlement
    •  Inscription
    •  Contact

Astuces de construction :
    •  La double alimentation
    •  Des commandes fiables
    •  Les réglages

Constructeur et compétiteur F3Q
Check-list
Fréquences en 2,4 Ghz
Météo de la région
Liens




 
visiteurs depuis janvier 2003
43 Visiteurs hier.
Rechercher sur le site    |     Statistiques    |     Plan du site    |     Contacter le webmestre